Quelles sont les conditions de mise en place d’un crédit immobilier ?

Quelles sont les conditions de mise en place d’un crédit immobilier ?

Que-savez-vous sur la banque ? Découvrez-le en répondant aux questions ci-dessous. En cas de doute, cliquez-sur une question pour en afficher la réponse.

L’établissement de crédit doit remettre à l’emprunteur une offre préalable écrite de crédit sur laquelle seront mentionnées toutes les conditions d’octroi, de mise en place, de remboursement et de pénalités ; la validité de l’offre doit être d’au moins 30 jours et elle doit être adressée par la Poste.

L’emprunteur ne peut acepter l’offre avant le 11ème jour qui suit sa réception.

Après acceptation, l’offre reste valable au moins 4 mois.

Si le prêt est annexé à un contrat de vente et qu’il est refusé, la vente est annulée.

En cas de retard de paiement, le prêteur peut percevoir des intérêts de retard en majorant le taux des échéances impayées de 3 %.En cas d’échéances impayées, le prêteur peut exiger le remboursement anticipé du prêt auquel peut s’ajouter une pénalité maximum de 7 % .

En cas de remboursement anticipé, le prêteur peut percevoir une indemnité égale à un semestre d’intérêts sur la montant remboursé par anticipation avec un maximum de 3 % du capital restant dû.

Ces dispositions sont applicables à tous les crédits soumis à la Loi Scrivener 2 ; il s’agit des prêts :

  • finançant toutes formes d’acquisition immobilière quels que soient le montant et l’objet (habitat et/ou mixte),
  • finançant la construction ou des travaux si montant > 75 000 €,
  • hypothécaires quel que soit le montant.

La newsletter des Professionnels

Inscrivez-vous et recevez les meilleurs articles et conseils directement dans votre boîte email !