Provision (comptabilité)

Provision (comptabilité)

Constatation comptable d’une augmentation du passif exigible (quand un poste de l’actif a potentiellement perdu de sa valeur, on doit noralement parler de dépréciation et non de provision) dont l’élément constitutif doit être précis quant à sa nature, mais incertain quant à sa réalisation dans le temps (des éléments doivent néanmoins rendre l’événement « prévisible » à la clôture de l’exercice de constitution de ces provisions).
La prise en charge d’une provision s’effectue en débitant le compte « Dotations aux amortissements, dépréciations et provisions ».
La dotation sera comptabilisée, selon le cas, en charges d’exploitation, charges financières ou charges exceptionnelles et la provision correspondante figurera au passif du bilan (provision pour risques et charges).
Une provision n’est jamais définitive, elle peut être augmentée, diminuée et elle sera soldée lorsque l’évènement à l’origine de la provision disparaîtra ou que la perte se réalisera ; la réduction ou l’annulation d’une provision fait l’objet d’une reprise (produit d’exploitation, financier ou exceptionnel selon l’origine de la dotation).
 

La newsletter des Professionnels

Inscrivez-vous et recevez les meilleurs articles et conseils directement dans votre boîte email !