Banque : Fichiers, relation avec son conseiller bancaire

C’est quoi une banque ?

Juridiquement, la banque est une institution financière régie par le code monétaire et financier. C’est un établissement de crédit destiné à recevoir des fonds remboursables du public et à octroyer des crédits. Par définition, le rôle d’une banque est donc de :

  • collecter les dépôts d’argent des clients
  • sécuriser des fonds déposés (sous forme d’épargne ou sur des comptes courants)
  • accorder des prêts, mettre des crédits à disposition des particuliers et des entreprises
  • gérer les moyens de paiement de ses clients
  • faire transiter des fonds avec d’autres banques (compensations)
  • servir d’intermédiaire entre les débiteurs et les créditeurs
  • permettre les opérations de change

Les banques génèrent des bénéfices à chaque opération bancaire sous forme d’intérêts, de commissions ou de frais bancaires. Les revenus générés par la banque permettent de payer les frais de fonctionnement, d’investir et de verser des dividendes aux actionnaires de la société. Les banques permettent de structurer l’activité financière des entreprises, des collectivités, des états et de l’économie mondiale en général.

Les banques peuvent être commerciales, mutualistes, coopératives, spécialisées dans le crédit (ECS) ou encore une caisse de crédit municipal.

Moins connu du grand public, le marché interbancaire permet aux banques se financent entre elles. La banque est également l’intermédiaire indispensable entre des entités économiques telles que les entreprises, les Etats, les collectivités et les marchés financiers.

Quels sont les différents types de banques ?

Le terme de “banque” recouvre une réalité très diverse : il existe plusieures sortes de banques. Si la plus courante est la banque de dépôt, il existe également les banques d’affaires, les banques d’investissements et, dans un tout autre registre, les banques centrales, qui régulent le marché bancaire international.

Banques commerciales

Les banques commerciales les plus répandues sont des banques de dépôt. Les clients ouvrent leurs droits dans une banque en créant un compte bancaire ou un compte épargne. Il est ensuite possible de déposer de l’argent sur un compte courant ou sur un compte épargne, en domiciliant son salaire ou en déposant des chèques ou des espèces.

Les banques commerciales comptent aujourd’hui de nouveaux acteurs : à côté des banques traditionnelles avec guichet, les banques en lignes, les banques mobiles et les néobanques se sont fait une place sur le marché bancaire.

Pour résumer, les banques commerciales, ou banques de détail, proposent donc des services bancaires à leurs client, particuliers ou entreprises. En voici les plus courants :

  • mise à disposition d’un compte bancaire ;
  • mise à disposition de moyens de paiement (carte bancaire, chéquier, etc) ;
  • proposition de différents services bancaires payants ou gratuits
  • dépôts d’argents (compte courant ou compte épargne)
  • solutions de crédits ou de prêts
  • services annexes (assurances, mutuelles, cautionnement, etc.).

Banques d’affaires

Les banques d’affaires accompagnent les grandes entreprises, tant pour le financement que pour la gestion. Ces banques sont les partenaires stratégiques et financiers des entreprises pour les créations, les fusions ou les acquisitions. Elles interviennent également auprès de l’état dans les processus de privatisation, par exemple.

Banques d’investissement

Les banques d’investissement travaillent avec les marchés financiers. Leurs activités principales sont :

  • achat et vente d’actions, d’obligations, etc ;
  • levée de fonds
  • gestion des opérations de change
  • gestion de gros portefeuilles
  • gestion de patrimoines importants (family offices)

Banques centrales

Les banques centrales sont les banques des banques. En Europe, la Banque Centrale Européenne (BCE) est l’organe central de l’Eurosystème, qui regroupe toutes les banques nationales des pays de la zone euro, dont notamment la Banque de France. Elle est indépendante du pouvoir politique et chargée de la politique monétaire européenne.

Les banques centrales sont des organisations qui ont une influence sur l’économie mondiale. Leur rôle est de :

  • contrôler l’inflation
  • émettre la monnaie
  • garantir la stabilité de l’économie
  • fixer le taux directeur de l’économie (qui influence tous les autres taux d’intérêt)
  • réguler les taux d’intérêt

En savoir plus sur la banque

Les banques constituent des fichiers pour archiver et échanger les informations sur les comptes bancaires de leurs clients. Quels types d’informations sont détenues par les banques ? Quels sont les droits des consommateurs en matière de fichage bancaire ? Que contiennent ces fichiers ? Quel organisme les gère ?

Quels sont les fichiers des banques ?

Les comptes bancaires sont recensés au sein de différents fichiers. Légalement, les banques sont tenues de consulter ces fichiers bancaires avant d’ouvrir un compte bancaire ou d’accorder un crédit. Les informations collectées concernent les comptes actifs et les incidents bancaires.

  • Le Fichier national des comptes bancaires et assimilé (Ficoba) enregistre les ouvertures et les clôtures de compte (comptes courants, comptes d’épargne, comptes-titres) et l’identité des titulaires. Le fichier ne fournit aucune information sur les opérations effectuées sur le compte. Qui est habilité à consulter le Ficoba ? Les autorités judiciaires, les agents de la Direction générale des impôts, les huissiers de justice, les agents de la Banque de France (FCC) et les notaires en cas de succession.
  • Le Fichier National des Chèques Irréguliers (FNCI) permet de vérifier de la validité d’un chèque : interdit bancaire, compte clos, oppositions pour perte ou vol ou chèques falsifiés.
  • Le Fichier Central des Chèques (FCC) centralise l’identité de toute personne qui émet un chèque sans provision. La sanction conduit à l’interdiction de moyens de paiement pour une durée de 5 ans. C’est ce qu’on appelle couramment un interdit bancaire.
  • Le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) permet aux établissements de crédit de savoir si ses clients ont déjà rencontré des incidents de remboursement ou des situations de surendettement.
  • Le Fichier Bancaire des Entreprises (FIBEN) permet aux établissements de crédit de connaître la capacité d’une entreprise d’honorer ses engagements financiers (sur un délai de 3 ans). Chaque entreprise est cotée par la Banque de France.

Quel est le rôle de la Banque de France ?

La Banque de France est soumise aux directives de la Banque Centrale Européenne (BCE). À ce titre, elle a un rôle de maintien de la stabilité économique : stabilité des prix et maîtrise de l’inflation. Elle agit pour le compte de l’État français et de la Communauté Européenne et est chargée des missions suivantes :

  • édition de la monnaie fiduciaire (billets de banque, pièces de monnaie) ;
  • gestion des réserves de change (or et devises) ;
  • veille à la bonne application de la politique monétaire commune ;
  • fixation des taux d’intérêts (selon les recommandations de la BCE) ;
  • établissement de la balance des paiements de la France (rôle de comptabilité) ;
  • gestion des échanges d’argent entre la France et les autres états.

Au niveau national, la Banque de France a également un rôle important auprès des établissements bancaires : c’est la banque des banques. Concrètement, son activité comprend les fonctions suivantes :

  • attribution des agréments nécessaires à l’activité bancaire (contrôle bancaire) ;
  • contrôle des établissements de crédit (sanctions) ;
  • prêts aux établissements de crédit ;
  • surveillance des systèmes et moyens de paiement ;
  • gestion des moyens de paiement du Trésor Public et de certaines entreprises publiques.

Enfin, la Banque de France fait le lien entre les utilisateurs et les établissements bancaires :

  • gestion des fichiers bancaires ;
  • étude des dossiers de surendettement ;
  • garantie de l’application du droit au compte ;
  • médiation bancaire entre les clients et les banques

Banque : Fichiers, relation avec son conseiller bancaire

C’est quoi une banque ?

Juridiquement, la banque est une institution financière régie par le code monétaire et financier. C’est un établissement de crédit destiné à recevoir des fonds remboursables du public et à octroyer des crédits. Par définition, le rôle d’une banque est donc de :

  • collecter les dépôts d’argent des clients
  • sécuriser des fonds déposés (sous forme d’épargne ou sur des comptes courants)
  • accorder des prêts, mettre des crédits à disposition des particuliers et des entreprises
  • gérer les moyens de paiement de ses clients
  • faire transiter des fonds avec d’autres banques (compensations)
  • servir d’intermédiaire entre les débiteurs et les créditeurs
  • permettre les opérations de change

Les banques génèrent des bénéfices à chaque opération bancaire sous forme d’intérêts, de commissions ou de frais bancaires. Les revenus générés par la banque permettent de payer les frais de fonctionnement, d’investir et de verser des dividendes aux actionnaires de la société. Les banques permettent de structurer l’activité financière des entreprises, des collectivités, des états et de l’économie mondiale en général.

Les banques peuvent être commerciales, mutualistes, coopératives, spécialisées dans le crédit (ECS) ou encore une caisse de crédit municipal.

Moins connu du grand public, le marché interbancaire permet aux banques se financent entre elles. La banque est également l’intermédiaire indispensable entre des entités économiques telles que les entreprises, les Etats, les collectivités et les marchés financiers.

Quels sont les différents types de banques ?

Le terme de “banque” recouvre une réalité très diverse : il existe plusieures sortes de banques. Si la plus courante est la banque de dépôt, il existe également les banques d’affaires, les banques d’investissements et, dans un tout autre registre, les banques centrales, qui régulent le marché bancaire international.

Banques commerciales

Les banques commerciales les plus répandues sont des banques de dépôt. Les clients ouvrent leurs droits dans une banque en créant un compte bancaire ou un compte épargne. Il est ensuite possible de déposer de l’argent sur un compte courant ou sur un compte épargne, en domiciliant son salaire ou en déposant des chèques ou des espèces.

Les banques commerciales comptent aujourd’hui de nouveaux acteurs : à côté des banques traditionnelles avec guichet, les banques en lignes, les banques mobiles et les néobanques se sont fait une place sur le marché bancaire.

Pour résumer, les banques commerciales, ou banques de détail, proposent donc des services bancaires à leurs client, particuliers ou entreprises. En voici les plus courants :

  • mise à disposition d’un compte bancaire ;
  • mise à disposition de moyens de paiement (carte bancaire, chéquier, etc) ;
  • proposition de différents services bancaires payants ou gratuits
  • dépôts d’argents (compte courant ou compte épargne)
  • solutions de crédits ou de prêts
  • services annexes (assurances, mutuelles, cautionnement, etc.).

Banques d’affaires

Les banques d’affaires accompagnent les grandes entreprises, tant pour le financement que pour la gestion. Ces banques sont les partenaires stratégiques et financiers des entreprises pour les créations, les fusions ou les acquisitions. Elles interviennent également auprès de l’état dans les processus de privatisation, par exemple.

Banques d’investissement

Les banques d’investissement travaillent avec les marchés financiers. Leurs activités principales sont :

  • achat et vente d’actions, d’obligations, etc ;
  • levée de fonds
  • gestion des opérations de change
  • gestion de gros portefeuilles
  • gestion de patrimoines importants (family offices)

Banques centrales

Les banques centrales sont les banques des banques. En Europe, la Banque Centrale Européenne (BCE) est l’organe central de l’Eurosystème, qui regroupe toutes les banques nationales des pays de la zone euro, dont notamment la Banque de France. Elle est indépendante du pouvoir politique et chargée de la politique monétaire européenne.

Les banques centrales sont des organisations qui ont une influence sur l’économie mondiale. Leur rôle est de :

  • contrôler l’inflation
  • émettre la monnaie
  • garantir la stabilité de l’économie
  • fixer le taux directeur de l’économie (qui influence tous les autres taux d’intérêt)
  • réguler les taux d’intérêt

En savoir plus sur la banque

Les banques constituent des fichiers pour archiver et échanger les informations sur les comptes bancaires de leurs clients. Quels types d’informations sont détenues par les banques ? Quels sont les droits des consommateurs en matière de fichage bancaire ? Que contiennent ces fichiers ? Quel organisme les gère ?

Quels sont les fichiers des banques ?

Les comptes bancaires sont recensés au sein de différents fichiers. Légalement, les banques sont tenues de consulter ces fichiers bancaires avant d’ouvrir un compte bancaire ou d’accorder un crédit. Les informations collectées concernent les comptes actifs et les incidents bancaires.

  • Le Fichier national des comptes bancaires et assimilé (Ficoba) enregistre les ouvertures et les clôtures de compte (comptes courants, comptes d’épargne, comptes-titres) et l’identité des titulaires. Le fichier ne fournit aucune information sur les opérations effectuées sur le compte. Qui est habilité à consulter le Ficoba ? Les autorités judiciaires, les agents de la Direction générale des impôts, les huissiers de justice, les agents de la Banque de France (FCC) et les notaires en cas de succession.
  • Le Fichier National des Chèques Irréguliers (FNCI) permet de vérifier de la validité d’un chèque : interdit bancaire, compte clos, oppositions pour perte ou vol ou chèques falsifiés.
  • Le Fichier Central des Chèques (FCC) centralise l’identité de toute personne qui émet un chèque sans provision. La sanction conduit à l’interdiction de moyens de paiement pour une durée de 5 ans. C’est ce qu’on appelle couramment un interdit bancaire.
  • Le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) permet aux établissements de crédit de savoir si ses clients ont déjà rencontré des incidents de remboursement ou des situations de surendettement.
  • Le Fichier Bancaire des Entreprises (FIBEN) permet aux établissements de crédit de connaître la capacité d’une entreprise d’honorer ses engagements financiers (sur un délai de 3 ans). Chaque entreprise est cotée par la Banque de France.

Quel est le rôle de la Banque de France ?

La Banque de France est soumise aux directives de la Banque Centrale Européenne (BCE). À ce titre, elle a un rôle de maintien de la stabilité économique : stabilité des prix et maîtrise de l’inflation. Elle agit pour le compte de l’État français et de la Communauté Européenne et est chargée des missions suivantes :

  • édition de la monnaie fiduciaire (billets de banque, pièces de monnaie) ;
  • gestion des réserves de change (or et devises) ;
  • veille à la bonne application de la politique monétaire commune ;
  • fixation des taux d’intérêts (selon les recommandations de la BCE) ;
  • établissement de la balance des paiements de la France (rôle de comptabilité) ;
  • gestion des échanges d’argent entre la France et les autres états.

Au niveau national, la Banque de France a également un rôle important auprès des établissements bancaires : c’est la banque des banques. Concrètement, son activité comprend les fonctions suivantes :

  • attribution des agréments nécessaires à l’activité bancaire (contrôle bancaire) ;
  • contrôle des établissements de crédit (sanctions) ;
  • prêts aux établissements de crédit ;
  • surveillance des systèmes et moyens de paiement ;
  • gestion des moyens de paiement du Trésor Public et de certaines entreprises publiques.

Enfin, la Banque de France fait le lien entre les utilisateurs et les établissements bancaires :

  • gestion des fichiers bancaires ;
  • étude des dossiers de surendettement ;
  • garantie de l’application du droit au compte ;
  • médiation bancaire entre les clients et les banques