Comment calculer mon crédit auto ?

Si, comme la quasi-totalité des automobilistes en France, vous souhaitez souscrire à un crédit auto, sachez que vous devrez mettre à l’étude différents paramètres avant de prendre votre décision ; il s’agit en effet de ne pas faire d’erreur, dans la mesure où vous vous engagez sur une durée significative et où le montant des mensualités versées est loin d’être négligeable.

Voici quelques informations à prendre en compte.

Le TAEG

Le TAEG (ou taux annuel effectif global) est un indicateur qui permet à l’automobiliste d’avoir une vision claire sur les frais engagés lorsqu’il souscrit à un crédit auto. (On ne peux que vous conseiller le crédit auto Maaf par exemple)

Ce taux comprend les intérêts liés au crédit, mais aussi la totalité des commissions et rémunérations incluses dans le crédit (frais bancaires, frais de dossier …) ; le TAEG inclut aussi l’assurance auquel le souscripteur est tenu d’adhérer.

En revanche, les assurances optionnelles et les frais de notaire sont exclus du calcul.

Le TAEG ne doit pas dépasser le taux d’usure. Ce taux, fixé chaque trimestre par la Banque de France, sert à éviter les dérives et à faire en sorte que les automobilistes ne soient pas obligés de faire face à des taux de crédit auto  abusifs.

Les assureurs sont légalement tenus d’indiquer leur TAEG sur l’ensemble de leurs supports promotionnels.

A noter que certaines compagnies d’assurance comme la MAAF proposent des TAEG fixes sur des durées longues (60 mois), ce qui permet aux automobilistes d’avoir une visibilité claire sur leurs dépenses prévisionnelles et de maitriser leur budget en toute sérénité.

Eléments à prendre en compte

Différents éléments sont à prendre en compte ; des simulateurs de crédit vous donneront les indications nécessaires pour effectuer vos calculs.

Les principaux indicateurs sont :

  • Le prix du véhicule que vous souhaitez acheter. Souhaitez-vous l’acheter neuf ou d’occasion ? Quel montant total êtes-vous prêt à investir dans cet achat ? N’hésitez pas à réaliser une étude de marché approfondie. Par ailleurs, n’oubliez pas que certains organismes de crédit ont noué des partenariats avec des centrales d’achats ; une astuce qui peut vous permettre de bénéficier de réductions substantielles !
  • Le montant des mensualités que vous comptez verser : sachez que pour calculer le budget que vous pouvez consacrer au remboursement de votre emprunt, il faut vous baser sur un tiers de vos revenus nets. Pour autant, certains établissements bancaires peuvent faire preuve d’une relative souplesse, et vous autoriser à souscrire à un emprunt supérieur à cette somme, pour peu que vous respectiez certaines conditions. Ainsi, si vous présentez les preuves d’un budget parfaitement maîtrisé, il est possible que votre banquier vous propose des mensualités plus élevées. Attention cependant à être sûr de les honorer par la suite !
  • Le montant de votre apport : à la différence d’un crédit immobilier, l’apport n’est pas systématique pour un crédit auto. Il est pourtant fort utile, en ce sens qu’il permet de diminuer d’autant la durée du crédit. Un apport conséquent vous permettra donc de diminuer le taux associé à votre crédit auto, puisque le montant du taux  augmente en fonction de la durée du crédit. Si vous en avez la possibilité, un apport peut donc vous permettre de réaliser de considérables économies. A titre informatif le montant moyen d’un apport pour un crédit auto correspond à 20% du montant total du crédit, TAEG inclus. A vos calculettes !

La newsletter des Professionnels

Inscrivez-vous et recevez les meilleurs articles et conseils directement dans votre boîte email !