Revolut, Orange Bank, N26 : quand les néo-banques évoluent en banques en ligne

Néo-banque ou banque en ligne ? Vous faites partie des plus de 4 millions de Français qui utilisent une néo-banque ? Alors vous connaissez très certainement la différence entre ces deux systèmes économiques. Sinon, vous êtes au bon endroit ! Dans cet article, vous apprendrez à distinguer ces deux appellations. Vous comprendrez également les enjeux du passage de néo-banque à banque en ligne pour les principaux intéressés.

Néo-banque vs Banque en ligne : les différences

Pour les utilisateurs, la principale différence entre une néo-banque et une banque en ligne est leur accessibilité. En effet, un compte dans une banque en ligne peut être souscrit depuis un ordinateur ou un smartphone, voire par téléphone. Par contre, pour ouvrir un compte dans une néo-banque, vous devrez obligatoirement utiliser votre smartphone. De plus, vous devrez consulter vos comptes et réaliser toutes vos opérations (virements, modification de codes, service-client, etc.) au moyen de l’application mobile. Les banques en ligne sont, quant à elles, consultables depuis une application mobile, mais aussi depuis un ordinateur. L’espace client en ligne disponible par ordinateur est plus complet dans une banque en ligne. C’est lui qui permet de réaliser des virements et des opérations plus complexes.

L’autre différence majeure entre ces deux types d’établissements concerne leur agrément auprès des régulateurs. Les banques en ligne jouissent du statut d’établissements de crédit. Les néo-banques sont seulement reconnues comme des établissements de paiement ou des établissements de e-money. Cette différence obligeait jusqu’à présent les clients des néo-banques à se limiter à une simple carte bancaire à débit immédiat. Mais, depuis 2020, de nombreuses néo-banques changent leur stratégie.

N26, Orange Bank et Revolut deviennent des banques en ligne

N26 a été la première à franchir le pas. Elle a décroché une licence d’établissement de crédit auprès de l’autorité fédérale de supervision financière allemande. Orange Bank et Revolut ont également décidé de se procurer de « vraies » licences de banque. Fin 2018, Revolut s’est vu accorder sa licence d’établissement de crédit par le régulateur lituanien. Mais ce n’est que très récemment que la banque a décidé de mettre à profit son nouveau statut. Parmi les projets de cette nouvelle banque en ligne pour 2021 :

  • une expansion plus rapide en Europe
  • la mise au point de crédits et de cartes de crédit pour ses clients
  • des services haut de gamme pour accompagner la carte métallique
  • l’ouverture de compte possible sur un ordinateur

De néo-banque à banque en ligne : pourquoi ?

L’une des raisons principales qui a poussé les néo-banques à devenir des banques en ligne est de pouvoir être accessibles depuis un ordinateur. Les néo-banques effectuent donc un mouvement contraire par rapport aux banques en ligne. Ces dernières, dont les services sont presque tous exclusivement disponibles depuis une connexion grâce à un navigateur, développent les services disponibles sur leur application mobile. Les néo-banques semblent réaliser un pas en arrière. Fin 2020, le nombre de néo-banques à avoir fait son entrée sur le web s’élève à 4 : Orange Bank, Nickel, Revolut et N26. Quelles sont les raisons de cette transformation ?

4 raisons poussent les néo-banques à effectuer cette migration :

  • Améliorer l’expérience client : Les clients des néo-banques ont exprimé le souhait de bénéficier de plusieurs canaux de communication afin d’effectuer leurs transactions bancaires. Afin de conserver leurs clients actifs, les néo-banques ont dû leur offrir un espace client accessible depuis un ordinateur.
  • Devenir la banque principale de leurs clients : En proposant un espace en ligne, une plateforme téléphonique ainsi que des produits d’épargne, des crédits, voire des assurances, les nouvelles banques en ligne fidélisent leur clientèle et la rassure. Ils complètent ainsi leurs offres, souvent limitées. La mise à disposition d’outils plus complets et de services plus nombreux permet à la clientèle de faire de leur néo-banque leur banque principale.
  • Renforcer leur sécurité : La possibilité de se connecter depuis un ordinateur est une alternative indispensable en cas de perte ou de vol du smartphone. En effet, grâce à son compte accessible depuis un navigateur web, le client d’une néo-banque peut bloquer ses moyens de paiement et contacter le service client.
  • Élargir leur clientèle : Les néo-banques se sont développées autour des smartphones afin d’attirer un jeune public actif et urbain. Elles souhaitent à présent élargir leur clientèle. Les espaces clients disponibles en ligne permettent de rassurer une clientèle plus âgée qui souhaite gérer ses comptes bancaires depuis un ordinateur.

Laisser un commentaire

Accueil Actualités bancaires et financières Revolut, Orange Bank, N26 : quand les néo-banques évoluent en banques en ligne