Qonto : les projets surprenants de la banque pro pour 2021

Malgré un contexte difficile en 2020, Qonto, la néobanque pour les entreprises, s’en tire plutôt bien. Elle enregistre une forte croissance. L’atteinte de ces objectifs lui a permis d’annoncer de grands projets pour 2021, ainsi qu’une feuille de route chargée. Les objectifs de Qonto à l’horizon 2023 sont plutôt ambitieux. Dans une interview accordée à MoneyVox, Alexandre Prot, co-fondateur de Qonto, s’est exprimé sur les projets surprenants de la banque pro.

Qonto : la néobanque pro

Pour ceux qui ne la connaissent pas, Qonto est une néobanque destinée exclusivement aux entreprises et microentreprises. Elle a été fondée en 2017 avec pour objectif de faciliter le travail des entrepreneurs. Pour ce faire, dès ses débuts, Qonto a proposé des services non-bancaires très attrayants. En offrant aux entrepreneurs de les aider dans leurs tâches administratives ou dans leur comptabilité, la néobanque a réussi à séduire de nombreux professionnels.

Pour répondre aux besoins des pros, Qonto propose 3 offres payantes :

  • Solo à 9 € par mois pour 1 utilisateur avec 1 carte physique Mastercard, des cartes virtuelles en option, 20 virements et prélèvements gratuits et la gestion des finances automatisée.
  • Standard à 29 € par mois pour 5 utilisateurs avec 2 cartes physiques Mastercard, 2 cartes virtuelles, 3 encaissements de chèques et 100 virements et prélèvements gratuits.
  • Premium à 99 € par mois pour un nombre illimité d’utilisateurs avec 5 cartes Mastercard physiques, un nombre illimité de cartes virtuelles 10 encaissements de chèques et 500 virements et prélèvements, gestion d’un budget par le manager, support client prioritaire, etc.

Une forte croissance en 2020

Le bilan de Qonto début 2021 est plus de positif. Malgré la pandémie mondiale, la néobanque pro a doublé son chiffre d’affaires par rapport à 2019. En février 2021, elle compte :

  • 120 000 clients
  • 300 collaborateurs
  • 95 % de ses clients sont des entreprises avec plusieurs salariés
  • 30 % des clients ouvrent le premier compte de l’entreprise chez Qonto

La raison principale de la croissance de la néobanque professionnelle en 2020 est qu’elle ne possède pas encore de licence bancaire « d’établissement de crédit ». Elle ne peut donc pas prêter d’argent aux entreprises. Les entreprises qui ont déposé le bilan en 2020 ont donc représenté un manque à gagner pour Qonto, sans pour autant engendrer de perte financière pour la néobanque.

Les projets de Qonto pour 2021

En 2021, Qonto souhaite répondre aux demandes principales de ses clients. La banque en ligne pour les professionnels proposera sur Qonto Connect, sa nouvelle plateforme, des services proposés par des tiers. Parmi les nouveaux services qui verront le jour en 2021 se trouveront :

  • Payfit : un logiciel d’émission de fiche de paye
  • ApplePay et Google Pay : grâce à l’émission de cartes bancaires compatibles avec le paiement par téléphone.
  • De nouveaux services d’encaissements en ligne par carte.
  • Des terminaux de paiements pour les professionnels.

Au cours de l’année, Qonto souhaite également pouvoir proposer une offre de crédit à ses clients. Que ce soit grâce à l’obtention de l’agrément d’établissement de crédit qu’il lui manque ou à l’aide d’un partenaire, une offre de prêt devrait voir le jour d’ici peu.

La feuille de route de Qonto à l’horizon 2023

D’ici 2023, la néobanque pour les professionnels souhaite atteindre 500 000 clients en Europe. Elle désire accueillir au moins 250 000 clients en France et 250 000 autres clients dans les trois autres pays dans laquelle elle est présente : l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne. Pour atteindre cet objectif, Qonto installera en 2021 des antennes dans 3 autres villes européennes : Berlin, Barcelone et Milan.

Pour accroître rapidement son nombre de clients, Qonto compte avant tout sur le bouche-à-oreille. En effet, elle mise sur un indicateur de satisfaction de 70/100 pour décupler rapidement la quantité d’entreprises qui lui font confiance. En plus du bouche-à-oreille, Qonto prévoit de poursuivre sa campagne marketing. Celle-ci se fera sur les mêmes supports qu’en 2020 : la publicité en ligne ainsi que quelques spots radio.

Une rentabilité en France pour 2023 ?

Malgré un accroissement fulgurant et de nombreux projets pour 2021, Qonto n’est toujours pas rentable. Toutefois, cela ne suffit pas à inquiéter les co-fondateurs. Il est rare que les néobanques soient rentables durant les 5 premières années qui suivent leur lancement. Le modèle économique viable sur lequel est basé la néobanque permet cependant d’envisager l’avenir avec optimisme.

La seule raison qui fait encore perdre de l’argent à Qonto est sa volonté d’aller chercher de nouveaux clients. Le fonctionnement du bouche-à-oreille en France, ainsi que la très bonne réputation de la néobanque dans l’hexagone permet ainsi d’envisager la rentabilité d’ici 2023. Qonto organisera certainement une nouvelle collecte de fonds courants 2022 afin de remplir ses objectifs. Cette nouvelle étape constituera donc une opportunité de faire le point. La possible rentabilité de Qonto sera plus facile à appréhender une fois que la pandémie mondiale de covid-19 sera terminée.

Laisser un commentaire

Accueil Actualités bancaires et financières Qonto : les projets surprenants de la banque pro pour 2021